Actualités

Afin de soutenir les zones de secours dans leur organisation, dès le début de la crise liée à la pandémie de COVID-19, la direction générale Sécurité civile a pris l’initiative de rédiger un FAQ (Frequently Asked Questions) spécifique. Celui-ci contient des réponses quant à l’impact de la pandémie sur l’organisation et le personnel des zones, ainsi qu’ un certain nombre de recommandations, qui sont régulièrement mises à jour en fonction des demandes d’informations des zones, et est disponible sur le site web de la Sécurité civile.

Jusqu'à présent, les volontaires des zones de secours n'étaient pas couverts contre les maladies professionnelles. En raison des risques engendrés par la crise due au nouveau coronavirus et de la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle par Fedris (Agence fédérale des risques professionnels) pour les ambulanciers (professionnels), le Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur Pieter De Crem est intervenu pour que les volontaires des zones de secours soient également couverts.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19, les unités de la Protection civile continuent, entre autres, à transporter des équipements de protection individuels (masques buccaux, blouses de protection, etc.), à contribuer aux réunions de coordination au niveau provincial et fédéral ou à distribuer du gel hydro alcoolique aux services de secours, aux services de police, aux prisons et aux douanes.

La page "Réforme" disparaît au profit de deux nouvelles pages "Fonctionnement des zones" et "A propos du personnel". Vous y retrouverez toutes les informations actualisées concernant l’organisation des 34 zones de secours et le statut administratif et pécuniaire du personnel opérationnel de ces zones. Le service Prévention incendie ayant récemment rejoint la Direction générale Sécurité civile, une nouvelle page est spécifiquement consacrée à la "Prévention incendie".

Depuis le 17 mars, les demandes d’introduction d’une protection internationale au Centre d’arrivée avaient été temporairement suspendues. Cette décision faisait suite aux mesures prises par le gouvernement belge pour limiter au maximum la propagation du virus Covid-19.

Désormais, les personnes qui souhaitent se présenter au Petit-Château pour y faire enregistrer leur demande de protection internationale sont tenues de solliciter un rendez-vous par le biais d’un formulaire en ligne.

En savoir plus

Pages