Échanges européens sur PNR : des avancées sous présidence belge du NCCN (05 décembre 2019)

Veiligheid

Ces 2 et 3 décembre se tenait à Bruxelles la deuxième réunion du groupe de travail informel européen sur PNR depuis que la Belgique en a repris la présidence en septembre 2019. Et ce fut un succès : en termes de participation (avec plus d’une centaine d’experts des 28 Etats membres de l’Union, de la Commission Européenne, de Frontex, d’Europol et de plusieurs Etats partenaires) et d’avancées concrètes pour une coopération internationale renforcée. Notre objectif commun : lutter contre la criminalité organisée et le terrorisme afin de veiller ensemble à la sécurité des citoyens européens.   

Avec BelPIU, la Belgique en exemple

Le fonctionnement de l’Unité d’Information des Passagers belge (BelPIU) opérant au sein du Centre de crise National (NCCN) continue de constituer un modèle au niveau international : une équipe multidisciplinaire constituée d’agents du NCCN et d’experts des quatre services légalement concernés.

Cette configuration inédite est notre force et nous a déjà permis, en moins de deux ans d’opérationnalité, d’engranger des résultats impressionnants dans cette difficile mission de collecte et d’analyse des données des passagers des transports internationaux (les données PNR) dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme. 

IWG2019, la coopération internationale renforcée

Les deux journées de concertation étaient placées sous le signe de la coopération internationale.  Parmi les avancées qui y ont été engrangées et les thématiques abordées, citons : 

  • La mise en place de lignes directrices opérationnelles unifiées au niveau européen ;
  • Les échanges de bonnes pratiques entre États sur les techniques de détection des schémas de déplacements suspects ;
  • Les échanges entre Unités d’Information des Passagers nationales, pour plus d’efficacité dans la coopération internationale.

Les technique de détection des schémas de déplacement suspects ont fait l’objet d’une réunion distincte, également organisée par la Belgique, en octobre dernier. Ce domaine continuera à être approfondi entre partenaires au sein d’une coopération toujours plus étroite.

Après deux journées de discussions intensives, le NCCN souhaite poursuivre cette démarche afin de développer la coopération internationale et multidisciplinaire dans cette matière complexe et cruciale pour la sécurité de nos concitoyens.